humain relié à l'univers
Conscience,  Curiosités

CRÉER SA VIE GRÂCE AU CHAMP D’INFORMATION DE L’UNIVERS (PARTIE 3/4)

Bon retour à toi voyageur-euse ! Merci de m’accompagner dans cette passionnante expédition qui nous dévoile notre potentiel de création de notre réalité, grâce à l’interaction de notre conscience avec le champ d’information de l’univers !

Si tu es un·e lecteur·trice-voyageur·euse qui débarque ;), je t’invite à lire la première partie de l’article ici, puis le deuxième ici avant de poursuivre celui-ci.

Souviens toi : au tout début de ce voyage je t’ai promis un endroit où les lois classiques de la physique, celle de ton quotidien, sont complètement renversées, un endroit où le temps n’existe pas et où les atomes peuvent être à plusieurs endroits à la fois ! Et bien nous y voilà ! Plongeons dans cet univers fantastique…

1. Notre réalité ordinaire est illusoire

elle n’existe pas telle qu’on la perçoit !

où l’on voit tomber les barrières sur l’espace et le temps, et s’ouvrir notre champ de vision aux autres dimensions de la réalité

temps horloge

Dans notre quotidien nous avons une certaine perception de l’espace, du temps et de la matière. Nous nous déplaçons d’un point A à un point B, cela sur une certaine durée. Et nous sommes entouré·es d’objets tous plus palpables les uns que les autres.

Pourtant, la relativité générale et la physique quantique concluent toutes les deux que l’on ne perçoit pas correctement la réalité.

Nous sommes aujourd’hui invité·e·s à modifier radicalement notre vision habituelle de la réalité !

Quelques précisions avec cet extrait de La physique de la conscience, par Philippe Guillemant et Jocelin Morisson :

« [Nous tenons] pour acquis que dans notre espace à trois dimensions, des objets faits de matière changent leur position au cours du temps : voilà ce que nous percevons et ce en quoi nous croyons. Pourtant nous allons voir que ces perspectives ne correspondent plus à la façon dont la physique nous dépeint aujourd’hui l’univers. Si nous voulons avoir une meilleure compréhension de ce qu’est la réalité, nous sommes contraints de considérer ces perceptions comme illusoires (…).

L’environnement que nous qualifions de réel est illusoire pour deux grandes raisons. La première est qu’il s’agit avant tout d’une construction du cerveau et/ou de la conscience, qui ne correspond que pour une infime partie aux sources réelles d’informations dans lesquelles puise cette construction qui semble se réaliser à l’intérieur du cerveau. La seconde est que le temps, l’espace et la matière sont des concepts tellement bouleversés aujourd’hui par la physique qu’il y a lieu de s’interroger sur leur objectivité même. Il est donc préférable de les ramener à ce qu’ils sont, des perceptions, et de ne plus les considérer comme des composants objectifs de la réalité en attendant de mieux comprendre leur véritable sens. »1)Philippe Guillemant et Jocelin Morisson, La physique de la conscience, p. 23-24

Illusion de l’espace

La théorie de la relativité générale d’Einstein nous explique que la matière déforme l’espace. L’espace se courbe à une échelle de masse très importante (déviation des rayons lumineux par le Soleil, trous noirs, trous de ver, etc.). De plus, à une échelle très petite l’espace est comme pixelisé, c’est-à-dire qu’en dessous d’un certain seuil2)longueur de Planck, 1,616 x 10-35 m on ne peut plus le diviser. La notion de longueur n’a donc plus de sens.

Illusion de la matière

La matière est une illusion car il n’existe pas de grain de matière. En effet, dans la Curiosité L’être humain, matière ou énergie ?, nous avons appris que la matière est en fait de l’énergie condensée qui vibre lentement. Tout cela a lieu dans le vide quantique, vide pouvant être considéré comme peuplé d’événements (potentiels) compensés par des anti-évènements (-→ particules et antiparticules issues des fluctuations quantiques3)Voir la Curiosité Créer sa vie grâce au champ d’information de l’univers (Partie 1/4). La matière finit par s’identifier à l’espace lui-même.

Illusion du temps

« La distinction entre passé, présent et futur n’est qu’une illusion, aussi tenace soit-elle. »

Albert Einstein

En science physique, le présent est incompréhensible, la notion même de présent n’a plus de sens, notamment pour les raisons suivantes :

  • il est impossible de dater un événement comme étant passé ou futur : deux observateurs ne peuvent se mettre d’accord sur la datation du présent, dès l’instant où ils sont soit très éloignés l’un de l’autre, soit très proches mais se déplaçant très rapidement l’un par rapport à l’autre. Cela dépend du référentiel de chaque observateur ;
  • l’expérience de pensée des jumeaux de Langevin4)Des jumeaux sont nés sur Terre. L’un fait un voyage aller-retour dans l’espace en fusée à une vitesse proche de celle de la lumière. D’après le phénomène de dilatation des durées de la relativité restreinte, pour celui qui est resté sur Terre la durée du voyage est plus grande que pour celui qui est parti dans l’espace. Pour chaque jumeau, le temps s’écoule normalement à sa propre horloge, et aucune expérience locale ne permet au jumeau voyageur de déterminer qu’il est en mouvement pendant l’aller ou le retour. Mais quand ce dernier rejoint le jumeau terrestre, il s’aperçoit qu’il a mesuré au total moins de secondes et il rentre donc plus jeune que son jumeau sur Terre. Wikipédia, démontrée expérimentalement à l’aide d’horloges atomiques, indique que le temps ne s’écoule pas à la même vitesse aux confins de l’espace que sur Terre.

equations physique

Avec les résultats de la physique moderne, il nous aujourd’hui faut abandonner la croyance que le temps est linéaire (écoulement du passé vers le futur). Les équations de la relativité générale et de la physique quantique sont réversibles par rapport au temps. Cela veut dire que le temps est réversible. Les lois fonctionnent dans les deux sens du temps. Donc le futur existe déjà et le passé existe encore… De ce fait, l’idée que le monde se crée dans le présent au fur et à mesure que le temps s’écoule est fausse.

Mais alors, où se crée notre réalité ?

Avant de tenter d’apporter des réponses à cette question, allons récupérer quelques notions de physique quantique5)La physique quantique recouvre l’ensemble des domaines de la physique où l’utilisation des lois de la mécanique quantique est une nécessité pour comprendre les phénomènes en jeux. La mécanique quantique est la théorie fondamentale des particules de matière constituant les objets de l’univers et des champs de force animant ces objets. Source : Futura Sciences pour élargir notre champ de vision.

2. Caractéristiques quantiques

pour comprendre les échanges d’informations du passé et du futur, abolir la notion de lieu et introduire la notion de potentialités

Pour nous introduire à la physique quantique je te propose cette courte vidéo La physique quantique, késako ?, du CEA6)Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives. Organisme public de recherche à caractère scientifique, technique et industriel :

Reprenons ensemble ces notions et voyons leur conséquence sur notre vision du réel :

Alocalité (ou non-localité) et intrication

La non-localité est une propriété apparente de notre espace (non-local) qui est une conséquence du phénomène de l’intrication en mécanique quantique. Le principe d’intrication stipule que deux particules ayant interagi à un moment de leur existence peuvent former à jamais un système intriqué même lorsque les particules sont séparées, ce qui signifie qu’en effectuant une mesure sur l’une, on peut connaître à distance l’état de l’autre et ce même à des milliers de kilomètres et sans que les deux particules échangent des informations. Il y a donc là le moyen de transmettre une information (à l’état quantique) instantanément, en s’affranchissant de la notion de distance.

Atemporalité 

Atemporel = qui existe hors du temps ordinaire. Il a été montré que les corrélations non locales citées précédemment existent également pour des particules séparées par le temps, et non pas seulement dans l’espace. Ainsi le présent n’est séparé ni du passé ni du futur.

Incertitude (ou indéterminisme)

Principe d’incertitude d’Heisenberg : il nous dit qu’il existe une limite fondamentale à la précision avec laquelle il est possible de connaître simultanément deux propriétés physiques d’une même particule, par exemple sa vitesse et sa position. Nous vivons ainsi dans une réalité dont la densité d’informations est limitée : l’Univers n’a pas assez de mémoire pour l’on soit assez précis.

Les expériences d’Alain Aspect7)Physicien français, directeur de recherche au CNRS. Il est l’auteur de travaux expérimentaux qui ont notamment démontré les propriétés de l’intrication quantique ou encore la dualité onde-corpuscule ont démontré la justesse de la physique quantique notamment le concept d’indéterminisme → la nature fait des choix qui ne sont pas le résultat du passé. Elle est indéterministe, même à l’échelle macroscopique (donc à notre échelle), car il lui manque des informations. Nous aborderons cette notion d’information fondamentale à notre voyage prochainement.

La principale conséquence de l’indéterminisme est l’existence d’aléas, c’est-à-dire de possibilités multiples de l’évolution d’un système. Il n’y a donc pas un seul futur mais une infinité de futurs potentiels.

Arrêtons-nous là pour les définitions sur la physique quantique. Ne cherchons pas trop à la comprendre, il paraît que c’est impossible 😉 et que ce n’est pas obligatoire pour faire le lien la science et la spiritualité !

Jusque là, pour cette partie du voyage, nous n’avons fais nos découvertes que dans la science physique. Et ailleurs, quelle vision du réel ?

3. Concept sur l’espace et le temps au sein des sociétés traditionnelles

Philippe Bobola, docteur en physique, biologiste, anthropologue et psychanalyste, met en avant des voies convergentes entre la vision des peuples traditionnels et la physique quantique. En voici quelques-unes :

– Le monde est d’essence vibratoire → parallèle avec la dualité onde-particule8)Principe selon lequel tous les objets physiques peuvent présenter parfois des propriétés d’ondes et parfois des propriétés de corpuscules. Voir l’expérience des fentes de Young. Wikipédia ; la matière est de l’énergie condensée qui vibre lentement

– Tout est relié → parallèle avec le principe de l’intrication spatiale et temporelle et non-séparabilité

– Vision du monde avec un état de conscience modifié/chamanique et ainsi vision d’autres réalités que la réalité ordinaire (perception du monde invisible)

→ parallèle avec l’astrophysique : le monde n’est visible qu’à 5 %.
→ parallèle avec les neurosciences : existence d’état de conscience modifiée

Chez les indiens Kogi9)Peuple amérindien de Colombie Aluna est le principe créateur originel. Elle est l’esprit de ce qui va arriver, la mémoire du passé et le possible → l’événement est possible mais encore inexistant, il n’est là qu’à l’état de potentialité.

En médecine africaine, le présent n’est pas séparé du passé. Il faut honorer les ancêtres pour réajuster notre présent. Le passé n’est pas fini, dans le passé on a choisit une potentialité, les autres sont toujours là, donc quand on travaille sur le présent on agit sur une autre potentialité donc on change notre ligne temporelle (donc notre futur également).

Pour Platon, nous vivons dans le monde du sensible, soumis à l’écoulement du temps, mais tout ce que nous vivons dans notre réalité ordinaire a une source dans un monde où le temps ne s’écoule pas.

Carlo Rovelli10)Physicien théoricien et philosophe des sciences italien. Il est l’un des fondateurs de la théorie de la gravité quantique à boucles.  nous partage une vision orientale ancienne : « Nagarjuna, moine, philosophe et écrivain bouddhiste indien du IIe siècle, nous transmet le message qu’il ne faut pas penser le monde comme un ensemble d’objets qui ont des propriétés, mais comme un réseau de comment les choses apparaissent les unes aux autres et sont interdépendantes. ».

Fractales dans l'univers

Tu peux ainsi constater à travers nos découvertes que l’on retrouve les notions de reliance et de la nature vibratoire de l’univers, ou encore celle d’une vision non ordinaire du temps et de l’espace à travers le monde, des montagnes colombiennes aux laboratoires de physique, en passant par la Grèce antique !

4. En quoi tout cela peut-il affecter notre vision du réel ?

Dans notre réalité ordinaire, nous avons comme repères les concepts de spatialité, de temporalité (le temps est linéaire, il s’écoule du passé vers le futur, on ne peut pas rétroagir sur le passé), et de causalité (une cause précède toujours un effet).

La physique contemporaine nous propose de remettre fondamentalement en cause notre vision de la réalité, notamment notre conception du temps, à travers les déclarations suivantes des plus grands scientifiques de notre époque11)Conférence L’âme et la science, par Philippe Guillemant. 15/12/2015 :

  • A. Einstein : « La distinction entre passé, présent et futur n’est qu’une illusion, aussi tenace soit-elle. »
  • Nietzsche : « C’est notre avenir qui détermine notre présent. Le futur l’influence autant que le passé. »
  • E. Klein : « Le futur existe déjà, c’est une authentique réalité, mais partiellement configurée. »
  • T. Damour : « Le futur est déjà là. Le temps est fondamentalement réversible. »
  • M. Lachièze-Rey : « Le temps n’existe pas. La causalité est indépendante du temps. »
  • C. Rovelli : « Le temps n’existe pas. La réalité n’évolue pas dans le temps, mais d’une autre façon. »
  • A. Connes : « Le passé pourrait être instable, le passé pourrait changer ou être altéré. »
  • A. Suarez : « La physique a besoin d’une coordination immatérielle, insensible à l’espace et au temps. »

Ces déclarations, qui ont toutes été démontrées, sont vertigineuses tant elles impactent notre perception du monde et de la vie ! Nous ne pouvons plus être fatalistes, et nous sentir victimes « condamné·es » à subir un destin tout tracé, immuable, fruit exclusif de notre passé. Notre futur existe déjà, mais sous forme de potentialités. Il n’est pas figé.

C’est là que se trouve la clef pour être créateur-trice de notre vie !

Car nous pouvons influencer ce futur pour vivre la vie qui nous inspire, pourvu que nous soyons aligné·es avec notre âme …

« Nous vivons dans une réalité qui est déjà déployée dans le futur, encore déployée dans le passé, qui pourrait encore changer dans le passé et qui pourrait encore changer dans le futur. »

Philippe Guillemant

pont lumineux chemin de vie

Comment te sens-tu après ces découvertes ? Pas trop le vertige ?? 😉

Nous avons abordé des notions complexes car totalement contre-intuitives pour beaucoup d’entre nous. Je t’invite à t’y ouvrir pleinement et à les laisser résonner en toi. Peu importe si tu n’as pas tout saisi ni tout retenu, ton âme et ton corps ont entendu..

Et bientôt, nous découvrirons ensemble comment agir concrètement sur ta vie, grâce à cette nouvelle vision de la réalité. Ceci est notre objectif depuis le début de ce voyage : au-delà de toues ces connaissances théoriques et philosophiques, le but est d’agir sur notre vie ici, sur Terre, en étant pleinement incarné·e et maître·sse de son destin !

Rendez-vous pour la quatrième et dernière partie de notre incroyable expédition !

Nat’alie


Sources :
La physique de la conscience, Philippe Guillemant et Jocelin Morisson
– Science facile, site web http://science-facile.fr/
L’âme et la science, conférence, par Philippe Guillemant. 15/12/2015
Le temps et l’espace sont des illusions, Myriam Gablier, INREES, 21/03/2016, https://inexplore.inrees.com/articles/temps-espace-illusions

Visuels : Image par Free-Photos de Pixabay / Image par Pete Linforth de Pixabay / Designed by Freepik / Image par Gerd Altmann de Pixabay / Image par Larisa Koshkina de Pixabay

Références   [ + ]

1. Philippe Guillemant et Jocelin Morisson, La physique de la conscience, p. 23-24
2. longueur de Planck, 1,616 x 10-35 m
3. Voir la Curiosité Créer sa vie grâce au champ d’information de l’univers (Partie 1/4)
4. Des jumeaux sont nés sur Terre. L’un fait un voyage aller-retour dans l’espace en fusée à une vitesse proche de celle de la lumière. D’après le phénomène de dilatation des durées de la relativité restreinte, pour celui qui est resté sur Terre la durée du voyage est plus grande que pour celui qui est parti dans l’espace. Pour chaque jumeau, le temps s’écoule normalement à sa propre horloge, et aucune expérience locale ne permet au jumeau voyageur de déterminer qu’il est en mouvement pendant l’aller ou le retour. Mais quand ce dernier rejoint le jumeau terrestre, il s’aperçoit qu’il a mesuré au total moins de secondes et il rentre donc plus jeune que son jumeau sur Terre. Wikipédia
5. La physique quantique recouvre l’ensemble des domaines de la physique où l’utilisation des lois de la mécanique quantique est une nécessité pour comprendre les phénomènes en jeux. La mécanique quantique est la théorie fondamentale des particules de matière constituant les objets de l’univers et des champs de force animant ces objets. Source : Futura Sciences
6. Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives. Organisme public de recherche à caractère scientifique, technique et industriel
7. Physicien français, directeur de recherche au CNRS. Il est l’auteur de travaux expérimentaux qui ont notamment démontré les propriétés de l’intrication quantique ou encore la dualité onde-corpuscule
8. Principe selon lequel tous les objets physiques peuvent présenter parfois des propriétés d’ondes et parfois des propriétés de corpuscules. Voir l’expérience des fentes de Young. Wikipédia
9. Peuple amérindien de Colombie
10. Physicien théoricien et philosophe des sciences italien. Il est l’un des fondateurs de la théorie de la gravité quantique à boucles.
11. Conférence L’âme et la science, par Philippe Guillemant. 15/12/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.