Image semi-abstraite représentant l'énergie de la conscience circulant autour et à travers le cerveau
Conscience,  Curiosités

Le cerveau au cœur de la conscience

Qu’est ce que la conscience ?

Conscience de soi, conscience des autres. Conscience du monde, voire d’autres mondes.. Ressens-tu cette chose immatérielle qui t’habite ? Comme une énergie qui donne vie à ton corps et tes émotions ? Ressens-tu qu’elle te relie à ce qui est au-delà de ton corps, ainsi qu’aux autres et au monde, et à quelque chose qui te dépasse ? Moi, oui.

Mais qu’est-ce vraiment cela ? Comment définir et comprendre cette énergie, cette conscience ? Et qu’en faire ? Notre conscience est-elle un produit de notre cerveau ? Sommes-nous vraiment séparés de ce qui nous apparaît extérieur à notre corps ? Et quand nous mourrons, existons-nous toujours quelque part ? Que sont l’âme et l’Esprit ? Des questions qui donnent le tournis, et pourtant prépare toi à lire des pistes de réflexion encore plus vertigineuses !

La conscience existe en dehors du cerveau

Pour commencer questionnons-nous sur la relation entre le corps physique (le cerveau) et la conscience. Ces deux « parties » sont-elles indépendantes ou reliées ? Laquelle a créé l’autre ? Fonctionnent-elles indépendamment l’une de l’autre ou forment-elles un tout, un système interdépendant ?

Si l’on se réfère à la théorie matérialiste1)Doctrine philosophique qui, rejetant l’existence d’un principe spirituel, ramène toute réalité à la matière et à ses modifications. CNRTL (Centre national de ressources textuelles et lexicales) https://www.cnrtl.fr/definition/mat%C3%A9rialisme – consulté le 29/08/2019 de la vie, la conscience est produite par le cerveau. Elle n’existe donc pas avant celui-ci et disparaît avec la mort du corps physique. La reliance au reste du monde et bien au-delà ne fait du coup plus écho..

Mais imagine un instant..

Et si ce n’était pas ton cerveau qui fabriquait ta conscience mais ta conscience qui donnait vie à ton corps ?

Imagine.. et imprègnes en toi. Qu’est que cela bouge en toi ? Perçois-tu ce nouveau regard sur l’Être que tu es ? Laisse venir tout ce que cela implique.. Ton immensité, ta connexion à plus « grand » qui d’un coup devient rationnelle, la reliance à ton environnement, ton pouvoir sur ta vie..

Oui tu peux imaginer tout cela. Et je vais t’expliquer pourquoi.

Intégrer que la conscience n’est pas produite par le cerveau a été pour moi le point de départ d’un passionnant chemin de découvertes. Et si j’en suis aujourd’hui convaincue c’est parce que :

J’ai découvert que la conscience existe en dehors du corps physique, précède ce dernier et lui survit.

Le cerveau n’est que le récepteur de la conscience et non ce qui la produit (de même qu’un poste de radio n’est que le récepteur de la musique et non son créateur).

Survie de la conscience : phénomènes et théories révolutionnaires

Sur quoi je m’appuie pour être aujourd’hui intimement convaincue d’un tel concept ? Premièrement, je me suis nourrie de nombreuses découvertes et théories élaborées par des scientifiques, médecins et autres chercheurs de vérité travaillant dans un cadre rigoureux. A cela s’ajoutent la réceptivité de mon âme, un soupçon d’intuition 😉 et des vécus d’expansion de conscience. Le tout en tentant au maximum d’associer discernement et ouverture d’Esprit et du cœur.

Voici les principales découvertes qui m’ont amenée à cette conviction (les sujets abordés ci-dessous sont vastes. Je n’expose ici que les notions de base et développerai davantage tout cela dans de prochains articles) :

1. Les vécus d’expérience de mort imminente

Une expérience de mort imminente (EMI ou NDE en anglais, pour Near Death Experience), aussi nommée expérience de mort provisoire, est un phénomène bouleversant vécu suite à une mort clinique ou à un coma avancé. Elle est décrite par certaines personnes après leur réanimation ou réveil de leur coma. Ces personnes nommées expérienceurs sont estimées a minima à 60 millions à travers le monde2)Dr Jean-Jacques Charbonnier, Les Preuves scientifiques d’une Vie après la vie, Exergue, 2011, p. 77. Comme son nom l’indique, cette expérience amène les personnes aux frontières de la vie et de la mort mais aussi semble-t-il aux portes d’un autre monde…

Le phénomène a été popularisé par le célèbre docteur en philosophie et médecin psychiatre américain Raymond Moody grâce à son ouvrage La Vie après la vie publié en 1975. Comme l’indique le Dr Jean-Jacques Charbonnier3)Le Dr Jean-Jacques Charbonnier, médecin anesthésiste-réanimateur, étudie les états de conscience modifiés et les expériences de mort provisoire depuis plus de vingt ans. dans son livre Les Preuves scientifiques d’une Vie après la vie (2011), le phénomène avait cependant déjà été évoqué dans divers récits historiques tels que le Livre des morts égyptiens (1700 av. J.-C.), les textes sacrés (Nouveau Testament, Torah, Coran) ou encore le Bardo Thödol / Livre des morts tibétain (VIIIe siècle), ainsi que par des personnalités telles que le Dr Elisabeth Kübler-Ross.

À la suite de la parution de l’ouvrage de Raymond Moody, de nombreux scientifiques, philosophes et théologiens se sont intéressés au phénomène EMI/NDE (Dr Pim Van Lommel, Dr Sam Parnia, Bruce Greyson, Dr Jean-Pierre Jourdan, Dr Jean-Jacques Charbonnier, etc.). Grâce à ces chercheurs, des milliers de témoignages d’expérienceurs ont été recueillis. Il a ainsi été constaté que la même séquence évènementielle se retrouve lors d’une EMI quelque soit les cultures, les religions, les milieux socio-culturels, les philosophies, les âges ou les sexes. Les points communs suivants ont été regroupés par le Dr Jean-Jacques Charbonnier : sortie de corps, télépathie, rétrocognition, précognition, passage dans le tunnel, lumière, amour inconditionnel, omniscience, rencontre avec des entités , limite à ne pas franchir, retour à la vie terrestre et transformations intérieures4)Ibid, p. 80-96.

« Il serait donc logique de penser ici encore que la conscience persiste après la mort, non pas en tant que survie mais plutôt comme un retour à la réalité fondamentale de l’être. »

Dr Jean-Jacques Charbonnier, Les Preuves scientifiques d’une Vie après la vie, Exergue, 2011, p. 121

Ce qui alimente donc notre réflexion sur l’existence de la conscience indépendamment du corps physique, ainsi que sur sa survie après la mort de ce dernier.

Bien sûr, comme chaque fois qu’une idée nouvelle est avancée, un mouvement de résistance s’est activé.

Surtout qu’en plus dans le cas des EMI, aucune explication rationnelle au phénomène n’existe à ce jour. Pour autant, les arguments avancés jusqu’ici, telles que l’hallucination autoscopique externe, l’hypoxie, la paralysie du sommeil, etc., par ceux qui refusent le phénomène ne semblent pas suffire à faire s’effondrer le concept.

2. La conscience intuitive extraneuronale et la transcommunication hypnotique (TCH)

par Jean-Jacques Charbonnier docteur en médecine (anesthésiste-réanimateur)

Dans la suite des EMI, le Dr Jean-Jacques Charbonnier, déjà évoqué au paragraphe précédent, propose un modèle révolutionnaire du fonctionnement de la conscience à travers le concept de conscience intuitive extraneuronale. Il argumente sa théorie dans son ouvrage du même nom La conscience intuitive extraneuronale, paru en 2017. Il la définit ainsi : « J’ai nommé conscience intuitive extraneuronale ou CIE cette source indestructible d’informations qui fait de chacun d’entre nous un être unique, éternel et totalement relié aux différentes énergies spirituelles de l’Univers. »5)Dr Jean-Jacques Charbonnier, La conscience intuitive extraneuronale, Trédaniel, 2017, p. 8 Il l’oppose à la conscience analytique cérébrale (CAC), celle qui reçoit des informations par nos cinq sens, qui les trie et les analyse, et qui inhiberait la CIE. Pour lui la CIE est immortelle.

Son hypothèse permet de « détacher la conscience du cerveau, mais aussi de donner l’origine de son contenu ainsi que la manière dont les informations sont « filtrées » par le cerveau, c’est à dire par la CAC. »6)Ibid. p. 63. Ainsi la conscience serait alocale (capacité à être à plusieurs endroits en même temps) et atemporelle (existant en dehors de l’espace-temps).

Ce médecin va encore plus loin en organisant des ateliers de transcommunication hypnotique (TCH) dont le but est, je le cite, « de mettre en contact les participants avec l’esprit de leurs défunts par les techniques d’hypnose employées par les anesthésistes pour opérer les malades sans utiliser de produits pharmacologiques ». L’objectif initial est d’apaiser les personnes endeuillées. Le principe est que la conscience intuitive extraneuronale peut alors pleinement se manifester et ainsi nous donner accès à toutes nos perceptions extrasensorielles.

3. La physique de la conscience

par Philippe Guillemant ingénieur physicien français du CNRS (spécialiste du chaos et de l’intelligence artificielle)

Philippe Guillemant nous propose un renversement de perspective par sa théorie cybernétique atemporelle de la conscience7)En référence à l’ouvrage de Philippe Guillemant, La physique de la conscience, Trédaniel, 2015. Derrière ces mots barbares pour des néophytes de la physique de ce niveau, il faut comprendre concrètement que pour lui la mort est une illusion et qu’il est tout à fait rationnel de dire que l’âme existe ! Donc au final la conscience existerait bien en dehors du cerveau et ne serait donc pas produite par celui-ci.

Bien sûr ce que j’écris ici peut te sembler être un gros raccourci. Évidemment sa théorie est bien plus développée que cela et ce n’en est qu’un infime extrait. Elle nous fait voyager très loin dans les fonctionnements de la conscience et de l’univers dans lequel nous vivons. Avec son autre théorie de la double causalité, il nous propose un point de vue où le libre arbitre existe et où nous pouvons donc avoir du pouvoir sur notre vie. Tout cela au final pour nous amener à développer la foi, l’intuition et le don de soi.

J’aborderai bien plus en profondeur ses théories dans de prochains articles !

3. Les expériences de conscience lors des voyages chamaniques

C’est quoi un voyage chamanique, en quelques mots ? C’est une expérience intérieure, un voyage dans d’autres dimensions de niveaux énergétiques différents de notre monde matériel, où l’on se rend dans différents lieux et rencontrons divers esprits (esprits alliés, esprits de la nature, autres êtres…). L’état de conscience est alors modifié. Le chamanisme est un des chemins possibles pour se rencontrer Soi, développer son potentiel, ou encore se guérir.

J’évoque ce sujet ici car c’est un phénomène que moi-même j’expérimente. Et ce vécu est un élément essentiel qui s’ajoute à la liste d’arguments qui me convainquent de l’existence de notre conscience en dehors de notre cerveau. En effet, après le lâcher prise de mon mental je sens bien qu’il se passe quelque chose au niveau de ma conscience : je suis à la fois encore dans mon corps physique mais aussi un peu en-dehors. Et des images, des lieux, des événements, des êtres vivants ou défunts m’apparaissent sans que je les cherche, et cela résonne en moi.

Sur ce blog, je partagerai au gré de mes envies certains voyages que j’ai pu vivre (à lire dans la rubrique BRUT).

4. Les contacts médiumniques

Que penser des contacts avec l’au-delà, avec les défunts ? Charlatanisme ou réalité ? Personnellement, après avoir lu divers ouvrages que j’ai pu juger sérieux à ce sujet, je ne peux pas ignorer tous ces faits qui vont dans le sens de contacts avec des défunts. Si tu veux approfondir cette thématique, je t’invite à lire par exemple les ouvrages de Stéphane Allix8)S. Allix est journaliste d’investigation et fondateur de l’INREES, l’institut de recherche sur les expériences extraordinaires. Cet organisme se penche avec sérieux sur les sujets qualifiés d’extraordinaires, voire de surnaturels, sans préjugés, avec rigueur et ouverture. tel que Le test(2018) dans lequel il raconte le test en lien avec son père décédé quelques temps auparavant, réalisé auprès de six mediums. Les résultats stupéfiants confirment que la vie après la mort est aujourd’hui une hypothèse rationnelle ! Un autre livre passionnant et interpellant est Au-delà de l’impossible, de Didier Van Cauwelaert, dans lequel l’auteur rapporte avec sérieux, humour et sens critique ses contacts à priori avec deux grands génies de la science, Albert Einstein et Nikola Tesla !

De plus j’ai moi-même déjà vécu ce que l’on appelle un vécu subjectif de contact avec un défunt (VSCD) ..

Conclusion 

Tous ces phénomènes et concepts évoqués ici bousculent profondément les paradigmes de la science occidentale. Pourtant, dans de nombreuses cultures, il est naturel de considérer que la conscience possède de nombreux degrés de subtilité et qu’il est possible d’y accéder de notre vivant en atteignant certains niveaux d’énergie. Bien que des évolutions commencent à s’initier dans les milieux scientifiques, la science ne s’est réellement penchée jusqu’à maintenant que sur les niveaux ordinaires de conscience. Mais le simple fait de ne pas avoir trouvé n’est pas suffisant pour nier l’existence de phénomènes qui dépassent de prime abord notre logique occidentale…

Par la suite, ces premières découvertes m’ont amenée à de nombreuses autres aussi incroyables telles que l’existence d’un champ de conscience universel, l’aspect multidimensionnel de la réalité, les concepts d’âme et d’esprit, la physique quantique et de l’information ou encore les croyances limitantes, les peurs, etc. Ces thèmes nourriront mes prochains articles afin que tu puisses continuer à découvrir la nature fascinante de ton Être et de notre réalité !

N’hésite pas à me partager tes ressentis ou questionnements en commentaire ci-dessous, je serai heureuse de te lire !

A très vite pour une nouvelle Curiosité !

Nat’alie


Visuels : Fond vecteur créé par starline – fr.freepik.com + Fond vecteur créé par ibrandify – fr.freepik.com

Références   [ + ]

1. Doctrine philosophique qui, rejetant l’existence d’un principe spirituel, ramène toute réalité à la matière et à ses modifications. CNRTL (Centre national de ressources textuelles et lexicales) https://www.cnrtl.fr/definition/mat%C3%A9rialisme – consulté le 29/08/2019
2. Dr Jean-Jacques Charbonnier, Les Preuves scientifiques d’une Vie après la vie, Exergue, 2011, p. 77
3. Le Dr Jean-Jacques Charbonnier, médecin anesthésiste-réanimateur, étudie les états de conscience modifiés et les expériences de mort provisoire depuis plus de vingt ans.
4. Ibid, p. 80-96
5. Dr Jean-Jacques Charbonnier, La conscience intuitive extraneuronale, Trédaniel, 2017, p. 8
6. Ibid. p. 63
7. En référence à l’ouvrage de Philippe Guillemant, La physique de la conscience, Trédaniel, 2015
8. S. Allix est journaliste d’investigation et fondateur de l’INREES, l’institut de recherche sur les expériences extraordinaires. Cet organisme se penche avec sérieux sur les sujets qualifiés d’extraordinaires, voire de surnaturels, sans préjugés, avec rigueur et ouverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.